biographie

Ma photo

J'ai d'abord exercé comme enseignant spécialisé auprès de jeunes sourds. J'ai ensuite exercé différentes missions d'encadrement dans des établissements et services du secteur médico-social. Parallèlement, j'ai été formateur dans différents organismes. J'ai publié de nombreux articles dans des revues professionnelles, et un ouvrage aux éditions l'Harmattan en 2004.
Je suis en retraite depuis l'été 2016, et ressource disponible (gracieuse).
Pour lire ma bio complète, aller à la page "autres textes"

lundi 20 février 2017

le défi de l'externalisation d'une unité d'enseignement

Le défi de l'externalisation d'une unité d'enseignement

conférence donnée à l'IRECOV à TOURS le 25 février 2017

Plan de la conférence
- problématiques et enjeux
- contexte : évolutions sociétales
- contexte : approches contextuelles
- les obstacles : le mur de verre
- les modalités de l'externalisation

lundi 13 février 2017

lecture - il n'y a pas de citoyens inutiles

Il n'y a pas de citoyens inutiles

sous la direction de François Jacob

(Dunod 2016)

Voici un livre qui prend délibérément le point de vue des personnes en situation de handicap, aussi difficile soit leur situation. L’auteur, lui-même père de deux enfants en situation de handicap, et président fondateur de Handidactique a fait collaborer à cet ouvrage différentes personnalités et à donné la parole à de nombreuses personnes en situation de handicap.

Un thème parcourt l’ensemble de l’ouvrage, celui de l’autonomie des personnes, quelle que soit leur situation de « dépendance ». A partir de cette parole et de cette expertise, forte de ses valeurs humanistes, l’équipe de Pascal Jacob propose des pistes fondamentales pour prendre en compte les besoins des personnes en situation de handicap, pour faire valoir leurs droits à participer dans tous les domaines de la société, et des pistes de changements pour notre société.

vendredi 10 février 2017

Un élève en situation de handicap = 1

1 élève en situation de handicap = 1 ?

Parfois il est égal à 0. Lorsque l’établissement scolaire refuse de l’inscrire, ou fait une inscription inactive, alors même qu’il est présent au collège dans un dispositif spécifique d’une unité d’enseignement d’un établissement médico-social. Aux yeux de l’administration scolaire, et au-delà aux yeux des acteurs scolaires, il est hors jeu, hors liste d’élèves, oublié, comme s’il était en visite dans l’établissement alors qu’il y est présent au quotidien. En principe les derniers textes réglementaires (2016) lèveront cette hypothèque afin que les élèves, y compris ceux qui bénéficient d’un service ou d’un établissement médico-social, puissent prétendre enfin à l’accès à leurs droits à « part entière ».

Mais paradoxalement, parfois le cours de l’élève en situation de handicap peut être plus élevé : là il est égal à 2, voire 3 élèves ordinaires.

jeudi 2 février 2017

droit de vote des personnes handicapées

Droit de vote des personnes handicapées

J’étais persuadé, que dis-je, convaincu avec une aveuglante bonne foi, que les personnes en situation de handicap détenaient, comme tout citoyen, le droit de vote. Naïf que j’étais. Certaines personnes handicapées ne peuvent pas voter. Le rapport de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH) du 26 janvier 2107, intitulé « Avis sur le droit de vote des personnes handicapées Citoyenneté et handicap : «Voter est un droit, pas un privilège » (l’avis concerne les personnes vivant avec un handicap intellectuel ou psychique) m’a fait découvrir cette inadmissible incongruité ! « Cette situation est d’autant moins satisfaisante qu’elle constitue clairement une discrimination à l’égard des personnes handicapées, au sens où la définit la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées, que la France a ratifiée le 18 février 2010. »