biographie

Ma photo

J'ai d'abord exercé comme enseignant spécialisé auprès de jeunes sourds. J'ai ensuite exercé différentes missions d'encadrement dans des établissements et services du secteur médico-social. Parallèlement, j'ai été formateur dans différents organismes. J'ai publié de nombreux articles dans des revues professionnelles, et un ouvrage aux éditions l'Harmattan en 2004.
Je suis en retraite depuis l'été 2016, et ressource disponible (gracieuse).
Je suis actuellement administrateur d'une association régionale de formation en travail social

vendredi 20 janvier 2017

rapport scientifique sur l'école inclusive

Conférence de comparaisons internationales - Rapport scientifique - Ecole inclusive pour les élèves en situation de handicap


Ce rapport scientifique date déjà de janvier 2016. Il s’agit d’un travail préparatoire à la conférence de comparaisons internationales relative à l’école inclusive pour les élèves en situation de handicap (accessibilité, réussite scolaire et parcours individuels). Il a été rédigé par des auteurs connus pour leur expertise dans le domaine : Serge Ebersold, Eric Plaisance et Christophe Zander.

Ce rapport propose une approche qui me semble complète, claire et approfondie sur les enjeux de l’éducation inclusive en France, au regard des évolutions internationales relatives à ce domaine. On y trouve également une clarification conceptuelle de la notion d’inclusion, qui manque parfois dans la réflexion sur l’action d’accompagnement des élèves en situation de handicap.

lundi 16 janvier 2017

des élèves en surnombre

Des élèves en surnombre

Dans un collège, soient deux classes de 3ième, de 25 élèves chacun. Dans l’une de ces classes, sont scolarisés 5 élèves sourds. Ceux-ci sont accompagnés en accessibilité de langue des signes pour la quasi-totalité de leurs cours par des interfaces ou des enseignants spécialisés. Un jour il est organisé une sortie au cinéma pour les deux classes, pour voir un film sous-titré. Entre plusieurs films, le choix du film sous-titré avait été fait pour être accessible aux jeunes élèves sourds.

Un déplacement en car fut organisé pour se rendre à la salle de cinéma. Le car avait 45 places. Que croyez-vous qu’il arrivât ? Un courriel m’informe : « Le problème est que ces 5 élèves sont en surnombre par rapport à l’effectif prévu pour le transport en car. »

vendredi 13 janvier 2017

name and shame

"Name and shame"

« Nommer et couvrir de honte », telle est la traduction de cette expression très prisée dans une certaine presse anglo-saxonne. Il arrive que dans des institutions, dont les institutions médico-sociales, qu’un professionnel, de terrain ou cadre intermédiaire, des postures, pensées, attitudes, représentations, etc., en écart avec « l’habitus » dominant de son institution, non conformes aux habitudes, aux fonctionnements, aux impensés organisationnels et professionnels de l’institution. Les fonctionnements institutionnels ont souvent du mal à faire avec ce genre de professionnels, qui par ailleurs font souvent avancer et évoluer leur institution.

vendredi 6 janvier 2017

Lecture : des mains pour parler, des yeux....

Des mains pour parler, des yeux pour entendre
La voix des enfants Sourds
d'André Meynard, érès 2016

Après m’être procuré le dernier livre d’André Meynard, intitulé « Des mains pour parler, des yeux pour entendre », et qui a pour sous-titre « La voix et les enfants Sourds », je l’avais laissé traîner quelque temps sur une étagère, parce que j’avais choisi d’avoir d’autres urgences de lecture, et aussi parce que je me disais : « J’ai déjà lu tous les autres ouvrages d’André Meynard, et nombre de ses articles, que pourrait-il bien avoir de nouveau à dire ? 

Reprenant finalement le livre, j’avoue que je me suis trompé. Bien sûr, l’auteur reprend les problématiques, approfondies, qu’il avait précédemment traitées dans son approche du développement de l’enfant Sourd. Ce livre pose des questions fondamentales sur la reconnaissance (ou la non-reconnaissance justement dans ce qui se dessine de leur approche aujourd’hui) des enfants Sourds. L’emprise du sonore est toujours là, et sans doute d’autant plus présente qu’elle s’inscrit dans une évolution sociétale générale qui risque d’opérer un déni des particularités, vitales, des enfants Sourds.

mercredi 4 janvier 2017

résolution européenne sur la langue des signes

Résolution du Parlement européen sur les langues des signes et les interprètes professionnels en langue des signes

Même si une résolution du Parlement européen n’a pas de valeur juridique quant à sa mise en œuvre au quotidien dans les différents pays de l’Union européenne, elle n’en indique pas moins cependant des grandes orientations qui préfigurent bien souvent les évolutions à venir.

Cette Résolution (Résolution du Parlement européen du 23 novembre 2016 sur les langues des signes et les interprètes professionnels en langue des signes) porte sur la place des langues des signes dans les différents pays de l’Union européenne en tant que condition et ressource de l’égalité citoyenne, dans l’éducation, la formation, l’emploi, la ville et la citoyenneté.

mardi 3 janvier 2017

Les effets pervers d'un regard institutionnel

Les effets pervers d'un regard institutionnel

Les institutions du secteur médico-social se laissent souvent aller à avoir un regard (et un discours) à la fois totalitaire et dévalorisant envers les « usagers ». Lors d’une réunion, peut-être de synthèse, en tout cas en présence d’experts, il s’agissait d’examiner la situation d’Ornella, dont l’attitude et le comportement interrogeaient beaucoup, voire mettaient à mal, les professionnels des équipes. Après avoir évoqué plusieurs questions ayant trait à son comportement en classe, au collège, à l’internat, en famille (pour ce qu’on en connaissait), on en est arrivé à sa corpulence physique. Une professionnelle prit la parole : « Là maintenant, ça se dégrade, elle mange n’importe comment, elle est devenue quasiment obèse, et puis il faut voir comment elle se tient, elle est la plupart du temps avachie à sa table ou dans la salle de loisirs ! » Cette professionnelle se trouvait face à moi, de l’autre côté de la table. A côté d’elle, une de ses collègues, très corpulente, « avachie », peu soucieuse de son apparence physique. Les propos tenus sur Ornella auraient pu la qualifier ! J’ai vu cette professionnelle se crisper, blêmir, puis laisser passer.